Veggie Pride : fiers d’être humains

animaux-e1390553845414Les 10 et 11 mai 2014, Paris sera investie par la Veggie Pride. Des milliers de végétariens, végétaliens ou vegans sont attendus à la 13ème édition de ce défilé, puis au concert et aux conférences qui le suivront. Tous seront présents pour clamer leur fierté de ne pas consommer de cadavres d’animaux. Et cette fierté est plus que légitime : ne pas traiter des créatures sensibles comme des objets n’est-il pas le fondement de la nature humaine ? N’est-ce pas précisément ce type de considérations qui fonde notre prédominance au sein du règne animal ?

COMMUNIQUE DE PRESSE

A la première marche, en 2001, ils n’étaient que 150 à défiler dans les rues de Paris. L’an dernier, à Genève, ils étaient plusieurs milliers. La plupart d’entre eux végétariens (qui ne mangent pas de chair animale), végétaliens (qui ne mangent aucun produit d’origine animale, ce qui inclue les œufs, le lait, le miel, etc.) ou vegans (végétaliens opposés à l’idée même d’utiliser les animaux : cuir, fourrure, laine, soie mais encore zoo, cirque, etc.).

Alors que les animaux viennent enfin d’être reconnus comme des créatures sensibles par la juridiction française, l’objectif de cette manifestation annuelle, fondée par l’informaticien David Olivier, est d’attirer l’attention sur ce que notre consommation leur fait subir. Plus de 60 000 milliards d’animaux terrestres sont ainsi tués chaque année dans le monde pour leur viande, dont 1 milliard rien qu’en France. Ce à quoi il faut ajouter 1000 milliards de poissons.

affiche_frEn ligne de mire : le positionnement des pouvoirs publics français vis-à-vis du végétarisme. Notamment le Programme National Nutrition Santé (PNNS) (une série de recommandations édictées par les pouvoirs publics à l’intention des professionnels et du grand public) et sa face la plus visible : le site mangerbouger.fr. En réponse au discours favorable à la viande qui y est développé, la Veggie Pride renvoie à une source médicale de référence internationale, l’ « American Dietetic Association ». Dans sa position officielle est en effet dit que «Les alimentations végétariennes (y compris végétaliennes) bien conçues sont bonnes pour la santé, adéquates sur le plan nutritionnel et peuvent être bénéfiques pour la prévention et le traitement de certaines maladies. Les alimentations végétariennes bien conçues sont appropriées à tous les âges de la vie, y compris pendant la grossesse, l’allaitement, la petite enfance, l’enfance et l’adolescence, ainsi que pour les sportifs » (texte en intégralité : www.vegetarisme.fr).

 

Au programme :

Samedi 10 mai

14h00 – 17h30: La Marche. Elle partira du parvis de l’Eglise Saint-Eustache (Métro Châtelet les Halles). Habits verts et banderoles sont de circonstance.

18h30 – 00h00: Le concert After Pride, à la salle Mains d’œuvres (Métro Garibaldi), avec : France de Griessen, Nanokill et Velvetine. Dîner végétalien servi sur place.

Dimanche 11 mai

10h00 – 17h00: Une série de conférences dédiées à l’éthique animale, à la mairie du 2ème arrondissement (Métro Bourse).

 

Plus d’infos sur le site officiel de la Veggie Pride : http ://www.veggiepride.org/ ou bien sur : https ://www.facebook.com/veggiepride.paris .

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone