Comment peut-on reconquérir les rues ?

Pourquoi reconquérir les rues ? Drôle de question me direz-vous ! Mais lorsque l’on réfléchit aux rues où l’on se sent bien et à celles qui, à l’inverse, nous semblent mornes, stériles, désertes, et qui malheureusement sont devenues plutôt la norme dans notre pays, on se dit que l’on peut se la poser. Pourquoi ? Est-ce inéluctable ? A travers son livre « Reconquérir les rues », l’architecte Nicolas Soulier nous montre que cette situation peut changer et montre de nombreux exemples de « reconquête des rues » qui fleurissent à travers le monde, mais aussi chez nous.

Rencontre avec cet urbaniste et professeur d’architecture qui livre comment les petits détails, qui, accumulés, peuvent avoir de grands effets !

La rue est une part de l’habitation mais est pourtant « malmenée ». Qu’est-ce que ça veut dire ? Pourquoi les rues deviennent-elles « stériles » ? Nicolas Soulier nous l’explique à travers l’exemple de la voiture qui prend autant de place qu’un homme. Vive le vélo, « outil intelligent urbain » ! (06’11)

 

 

 

 

Vous avez dit « frontage » ? Quel peut être le rapport avec nous ? A écouter page 2.

 

 

 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.