écouteznotreradio
LES RUBRIQUES LE MAG LES RADIOS
Actu
Les animaux ne sont plus considérés comme « des biens meubles »
Conso
Pâques : on préfère un chocolat éthique et responsable
V.I.P
Cédric Klapisch nous ouvre son livre d’histoire

Bien-être
Entre deux eaux en Italie
Eco-Gestes
Nausicaa fait sa fête à la mer
Animaux
Du Verdon en Afrique, les animaux font leur cinéma !
Yolaine de la Bigne
  • écoutez la chronique Environnement

    Ecouter

  • écoutez la chronique Bonne nouvelle

    Ecouter

Nos Webradios

agenda

Le bonheur est sur le toit

Le 8 avril 2013 à 11:41 par · 3 commentaires 

Entre les potagers dans les parcs, les arbres fruitiers sur les toits des immeubles, les jardins partagés ou encore la culture de légumes dans les living room,  l’agriculture en ville est à la mode. 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

©mamamsionideale.frC’est encore une idée intelligente née de la crise : des fruits et des légumes qui poussent sur les toits ou dans les squares, pour contrer le problème de l’approvisionnement alimentaire des villes. Ce « retour à la terre »  existe déjà dans certaines villes pionnières comme à Detroit, aux Etats-Unis. Après la fermeture des usines Général Motors en 2003, la ville s’est retrouvée avec plus de 100km2 de terrains en friche. Un collectif Garden Ressources s’est monté et gère aujourd’hui 800 jardins, distribue des semences et a ouvert son marché local.

En Europe aussi ?

©lexpress.frChez nos amis britanniques, à Tordmorden, au Nord de Manchester, des habitants font pousser des légumes et des arbres fruitiers dans les jardins publics et ont créé le mouvement « Incredible Edible » (« les Incroyables Comestibles ») qui veut rendre la ville 100% autonome sur le plan alimentaire d’ici 2018.

©agroparistech.frEt chez nous ?

Ça commence aussi à porter ses fruits. Mouans-Sartoux, une commune des Alpes-Maritimes, a acheté un domaine agricole de 4 ha pour livrer ses cantines en légumes bio. Elle a aussi crée un « drive fermier » pour que les habitants puissent passer leur commande sur Internet et venir chercher leurs produits dans des points de livraison au bord de la rocade bordelaise.

A Paris, les ingénieurs d’AgroParisTech ont installé un immense jardin potager sur leur toit et ont démontré qu’une part significative de l’alimentation en fruit et légumes des citoyens pourrait être fournie par l’agriculture en ville.  Bref, la campagne s’installe en ville, c’est une bonne nouvelle  en temps de crise pour ne pas se retrouver sur la paille.

Cette chronique « Bonne Nouvelle » a été diffusée lundi 8 avril 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète les chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement » de Yolaine de la Bigne, enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Mathilde Samama, étudiante en dernière année à Sciences PO, en Master Développement Durable.

Article(s) sur le même sujet

Les jardins solidaires s’implantent dans la cité phocéenne

Marseille s’est engagée à accompagner le montage et la création de jardins partagés et solidaires. L

« Les Jardiniers du bitume » : pour un jardinage social

En ces temps de crise économique et environnementale, nous ressentons tous le besoin de retrouver un

Venez bouturer à Paris

Samedi 20 et dimanche 21 avril, le jardin partagé nomade fête ses 10 ans. Ce jardin collectif au sei

Livres : les arbres au pied du sapin

Néoplanète vous propose une petite sélection de livres à mettre sous le sapin.