écouteznotreradio
LES RUBRIQUES LE MAG LES RADIOS

europe-1-2

Le vin végétalien débarque dans vos verres !

Le 26 février 2013 à 6:52 par · 3 commentaires 

marydo Selon un article de Libération.fr de février 2013, les vignerons seront bientôt contraints de mentionner sur leurs étiquettes la présence de tout ingrédient susceptible de déclencher des allergies, œufs et lait en première ligne. L’occasion pour eux de commencer à réfléchir sérieusement à du vin végétarien, et même végétalien.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Bientôt on pourra lire sur les bouteilles de vin «Produit de l’œuf», «Œuf», «Protéine du lait», «Lait», ou voir un pictogramme figurant un œuf ou une brique de lait (avec le terme «allergène» dans les dix langues de l’Union). C’est un nouveau règlement européen, effectif à partir de 2013, donc du millésime 2012. Tous les vignerons de France et d’Europe  utilisant albumine, caséine ou tout ingrédient susceptible de cause des allergies  sont priés d’apposer cette mention.

Protéines animales ©lavigne-mag.fr

Car le vin, même bio, est loin d’être 100% végétal. Dans le processus de fabrication on peut trouver des additifs assez inattendus comme du blanc d’œuf, des extraits de lait de la gélatine de bœuf ou de porc, voire des colles de poisson (peau, tête et arêtes des poissons fondues dans de l’eau). Il y a quelques années, nombre de vignerons ajoutaient aussi gaiement du sang de bœuf dans leurs vins ! Toutes ces protéines animales constituent les ingrédients d’une opération fondamentale et méconnue : le «collage», qui consiste à utiliser ces agents «collants» pour récupérer les particules en suspension et ainsi «clarifier» le vin (et améliorer la couleur).

«Ces techniques ancestrales ont fait leurs preuves, tout le monde y a recours, d’après Marie-Madeleine Caillet, vice-présidente de l’Union des œnologues de France, interviewée par Libération. Selon une étude remontant à 2005, au moins la moitié des 100 000 vignerons français injectent des protéines animales dans leur production.

marydo
page 1
©polopolo33
page 2

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.

Article(s) sur le même sujet

Arrêtons de boire des pesticides dans le vin !

Lorsqu’un œnologue déguste un vin, il en décrit les arômes fruités, floraux ou encore épicés avec mo

Bourgogne, mettez de l’eau dans votre vin !

A l’ouest de la Bourgogne, partagé entre la Nièvre et l’Yonne, le canal du Nivernais déroule son hi

En Californie, le végétalisme est une nouvelle normalité

Le paysage gastronomique a complètement changé surtout autour de Los Angeles. Les restaurants s’adap

Manifeste pour le végétarisme

Aymeric Caron, végétarien engagé et chroniqueur télé sort un livre choc intitulé « No Steak » pour d

PARTAGER
OU
NEWSLETTER
Restez connecté ! Recevez chaque semaine les meilleurs News Bien-être, Eco-geste, Conso . Neoplanete c'est toutes l'actu sur l’environnement qui présente l’écolo-attitude de façon pédagogique, glamour et positive :)