écouteznotreradio
LES RUBRIQUES LE MAG LES RADIOS

non-classe

Recrudescence des vols de corne de rhinocéros en Europe

Le 21 novembre 2011 à 0:53 par · 4 commentaires 

Le vol de cornes de rhinocéros est en augmentation cette année à travers toute l’Europe. On en compte déjà une vingtaine dans des musées, des salles de ventes ou chez des antiquaires en France, en Allemagne, en République tchèque, en Suède, au Portugal et récemment en Autriche.

Une corne de rhinocéros a été volée mardi 8 novembre à Vienne chez un taxidermiste. Un vol similaire avait déjà eu lieu la veille dans une salle des ventes de la capitale autrichienne. L’engouement pour les cornes de rhinocéros en Asie, où elles peuvent se négocier pour leurs vertus médicinales prétendues entre 25.000 et 200.000 euros en fonction de leur taille, est à l’origine de ce trafic, selon Europol.

Pourtant, nombreux sont les scientifiques qui émettent de sérieuses réserves quant à ces supposées vertus médicinales. A l’image de récentes études citées par le site du National Geographic : « L’étude du WWF ne trouve aucune preuve selon laquelle la corne de rhinocéros aurait un quelconque effet médical comme antipyrétique pour diminuer la fièvre, un usage très répandu en Asie. La corne est comme les ongles, en ce sens qu’il s’agit de cheveux agglutinés, et n’a pas de propriétés analgésiques, anti-inflammatoires ou anti-spasmolytiques. »

En réponse à ces vols de plus en plus récurrents, le Musée d’histoire naturelle de Londres a d’ores et déjà remplacé ses modèles en exposition par des faux. La maison de vente aux enchères autrichienne Dorotheum a, elle, annoncé qu’elle ne mettrait plus de cornes de rhinocéros en vente. Ce sont désormais les zoos qui s’inquiètent, comme le montre ce reportage de BFM TV à Thoiry (78).

Le braconnage des rhinocéros s’est aussi accéléré ces derniers mois en Afrique du Sud, avec 280 animaux abattus de janvier à septembre, contre 333 l’an dernier et seulement 13 en 2007. Comme nous l’explique Le Parisien, « une réserve sud-africaine a mis au point une substance qui rend toxiques les cornes. […] Créé à partir de divers antiparasites, le produit n’est pas dangereux pour les animaux, mais garantie des maux de têtes et des convulsions aux humains qui consommeraient les cornes. […] Située dans les environs de Johannesburg, la Lion and Rhino Reserve a mis au point ce traitement particulier après que l’un de ses rhinocéros a été abattu en mai 2010 par des braconniers. […] La teinture invisible rend la corne de rhinocéros – même réduite en poudre très fine – rose fluo au passage des rayons X dans les aéroports et plus facilement détectable. »

Rappelons enfin que le rhinocéros est une espèce protégée. Une opération menée dans le cadre du projet « Black Rhino Range Expansion » (Projet d’augmentation du nombre de rhinocéros noirs) du WWF a permis à plus de cent rhinocéros d’être répartis dans sept nouveaux habitats en Afrique du Sud. Des mouvements qui ont des effets positifs sur la reproduction de cette espèce en voie d’extinction.

Article(s) sur le même sujet

Les safaris, un business entre tourisme et chasse

Qui ne rêve pas de rencontrer le roi de la savane au beau milieu de la plaine africaine ? Les anima

Marche mondiale pour les éléphants et rhinocéros

A l'occasion de la Journée Mondiale des animaux, rendez-vous à la place de la Bastille à Paris ce sa

Le Parlement européen s’engage à protéger la faune sauvage

Le Parlement européen a voté une résolution qui condamne la criminalité faunique. Autrement dit, le

Le Parlement européen s’engage à protéger la faune sauvage

IFAW (Fond International pour la Protection des Animaux) se bat contre le braconnage. Ce trafic de p

PARTAGER
OU
NEWSLETTER
Restez connecté ! Recevez chaque semaine les meilleurs News Bien-être, Eco-geste, Conso . Neoplanete c'est toutes l'actu sur l’environnement qui présente l’écolo-attitude de façon pédagogique, glamour et positive :)