écouteznotreradio
LES RUBRIQUES LE MAG LES RADIOS
Actu
Les animaux ne sont plus considérés comme « des biens meubles »
Conso
Pâques : on préfère un chocolat éthique et responsable
V.I.P
Cédric Klapisch nous ouvre son livre d’histoire

Bien-être
Entre deux eaux en Italie
Eco-Gestes
Nausicaa fait sa fête à la mer
Animaux
Du Verdon en Afrique, les animaux font leur cinéma !
Yolaine de la Bigne
  • écoutez la chronique Environnement

    Ecouter

  • écoutez la chronique Bonne nouvelle

    Ecouter

Nos Webradios

sinformer

Que sont devenus les amphibiens « disparus » ?

Le 24 août 2010 à 0:05 par · 1 commentaire 

Nos amis, les grenouilles, les crapauds et les salamandres ne sont pas à la fête ces dernières années. Les évolutions climatiques, la perte de leur habitat et la prolifération d’un champignon pathogène, le chytridiomycose, ont accéléré leurs difficultés à survivre

L’estimation est alarmante: 30% des espèces sont menacées de disparition. Raison pour laquelle une vaste campagne de recherche, menée par des scientifiques du monde entier (l’Union Internationale pour la conservation de la nature (UICN) et l’organisation Conservation International) sur cinq continents et dans 14 pays, a été lancée au début du mois d’août.

Le but : en savoir plus sur ces amphibiens, soi disant « disparus », qui pourraient avoir survécu dans des endroits isolés.

Essentiels pour la vie humaine

La campagne de recherche, au-delà de renseigner sur les amphibiens et de recenser leurs populations, rappelle le rôle important joué par ceux-ci. Contrôle des insectes qui propagent des maladies infectieuses et menacent les cultures agricoles, aide à maintenir la qualité de l’eau douce dans plusieurs cours d’eau, rôle important dans la création de nouveaux médicaments, grâce aux produits chimiques secrétés par leur peau. Autant de facteurs positifs pour la préservation de l’humanité. Et autant d’arguments en plus, pour ne pas laisser nos écosystèmes se détruire.

Sur la trace de ces vertébrés tétrapodes

Dix espèces, considérées comme prioritaires parmi les 100 recherchées, sont dans l’œil du viseur des scientifiques. Présentation :

1/ Le crapaud doré ou « Incilius periglenes », Costa Rica. Vu pour la dernière fois en 1989.



2/ La grenouille Plate a Incubation gastrique, Australie,  2 espèces : la Rheobatrachus vitellinus (ci-contre) et la Rheobatrachus silus. Elles ont été vues  pour la dernière fois en 1985.


3/ Le crapeau Rhinella rostrata. Colombie. Vu pour la dernière fois en 1914.



4/ La salamandre Bolitoglossa jacksoni, Guatemala. Vue pour la dernière fois en 1975.



5/ Le crapeau Atelopus balios, Equateur. Vu pour la dernière fois en avril 1995.


 


6/Le crapeau Discoglossus nigriventer, Israël. Vue pour la dernière fois en 1955.


Et aussi :

7/ La grenouille Ansonia latidisca , Bornéo (Indonésie et Malaisie) : Vue pour la dernière fois dans les années 50.

8/La grenouille Callixalus pictus. République Démocratique du Congo/Rwanda. Vue pour la dernière
fois en 1950.

9/La salamandre Hynobius turkestanicus, Kirghizistan, Tadjikistan ou Ouzbékistan.Vue pour la dernière fois en 1909.

10/Atelopus sorianoi, Venezuela.Vue pour la dernière fois en 1990.

Pour plus d’infos sur le sujet: www.amphibians.org



Article(s) sur le même sujet

Il faut sauver le soldat crapaud

Les beaux jours reviennent (mais si). Les amphibiens mettent fin à leur hibernation annuelle et se

Pour les crapauds et ceux qui les ramassent : les conseils pour lever le pied !

Les amphibiens sortent actuellement d’hibernation pour rejoindre leur lieu de reproduction… Comme il

Brésil : le jaguar au bord de l’extinction

Le jaguar est dangereusement menacé d’extinction dans la forêt atlantique brésilienne, selon de réce

Un toit pour les rouges-gorges

FETE DE LA NATURE - Cette année, les oiseaux sont à l'honneur... Pas besoin d’écumer les magasins de